En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus et gérer ces paramètres.

Actualités

28 juin 2016

Le syndic de copropriété : un partenaire incontournable

Gestion : Comptabilité, recouvrement des créances, entretien des parties communes, pilotage des travaux… tout passe par lui. Le syndic joue un rôle prépondérant ou fondamental dans la vie de la copropriété.



Mandaté pour agir

La présence d'un syndic, professionnel ou bénévole, est obligatoire dès lors qu'un bien immobilier est constitué en copropriété. Mandaté lors d'une assemblée générale, il assure la gestion administrative, financière et aussi technique de l'immeuble. Repose aussi sur ses épaules la délicate mission de rapprocher au maximum les points de vue des différents propriétaires et de faire respecter par tous les occupants, locataires inclus, le règlement de copropriété.


Quatre grandes missions

  • Convoquer l'assemblée générale annuelle, soumettre au vote les résolutions figurant à l'ordre du jour, informer les copropriétaires des décisions prises et veiller à leur bonne exécution.

  • Conserver l'ensemble des documents relatifs à l'immeuble, tenir à jour la liste des copropriétaires et, si nécessaire, les représenter collectivement en justice.

  • Gérer le personnel (gardien, entreprise de ménage…) et souscrire les contrats relatifs aux parties communes : assurance, fourniture d'eau et d'énergie.

  • Tenir la comptabilité, établir un budget prévisionnel annuel, répartir les charges entre les copropriétaires et en assurer le recouvrement. Etablir le relevé individuel de chaque propriétaire en vue de la déclaration d’impôt

Ni juge ni partie

Mis en concurrence tous les trois ans, le syndic, qu'il soit ou non copropriétaire, est au service de l'immeuble. Son champ d'intervention est très cadré, et son seul pouvoir décisionnaire concerne les réparations urgentes dont le coût reste en deçà d'une somme décidée en assemblée. Il est responsable de ses éventuelles fautes de gestion.

Il peut être révoqué en fin de mandat (hors faute grave) et est alors tenu de transmettre à son successeur l'ensemble des documents et des fonds relatifs à la copropriété. Depuis 2015, ces fonds doivent être détenus sur un compte bancaire dédié.

 

Retour haut de page